Festival Musique en Écrins

Pays des Écrins

Aperçu du programme 2024

 

Comme en 2023, le festival 2024 s’ouvrira le 29 juillet avec la randonnée musicale. C’est le Quatuor Zahir, « le quatuor de saxophones qui souffle un vent de fraicheur sur la musique classique », qui accompagnera la randonnée du côté de la Pousterle et de Tournoux à Puy Saint Vincent.

 

Nous nous transporterons ensuite à l’église des Vigneaux pour entendre les chanteuses de l’Ensemble Irini dans un programme intitulé « Maria Nostra » qui présente des chants orthodoxes grecs, libanais, syriaques, chypriotes, des extraits du Livre Vermeil de Montserrat (XIVe siècle, Espagne) et des Laudes italiennes du XIIIe siècle (30 juillet).

 

Le 31 juillet, nous retournerons aux Vigneaux, mais cette fois-ci sur l’esplanade de l’église Saint-Laurent pour assister à un spectacle mêlant musique et cirque : « La volière magique » (Constance Luzzati harpe et Anne-Claire Gonnard, chorégraphe aérienne ). Un spectacle étonnant !

 

Le 2 août, nous nous étonnerons avec une révélation de la musique classique, Théo Ould qui explorera toutes les possibilités offertes par l’accordéon, dans des transcriptions de Rameau, J.S. Bach, Mozart, Tchaikovsky, Granados, mais aussi dans des œuvres écrites pour cet instrument par des compositeurs comme Tomas Gubitsch ou Régis Campo. (Lieu à déterminer).

 

Le 5 août, l’église Sainte Marthe servira de cadre à la voix de soprano lyrique de Cécile de Boever, accompagnée par Florian Caroubi, dans un programme post-romantique Wolf, Mahler, R. Strauss et Wagner.

 

Le 7 août, place à la musique afro-jazz avec Balimaya, (Julien André, Ibrahima Diabaté, Boris Blanchet, Felipe Cabrera et Vincent Limouzin). Balimaya est une rencontre entre les percussions d'Afrique de l'ouest et le jazz. Des dynamiques puissantes, des timbres contrastés et une subtilité rythmique fédèrent les musiciens dans un langage commun : celui de l’improvisation. (Foyer Culturel l’Argentière)

 

Le 9 août, à l'église Saint-Apollinaire de l'Argentière, ce sera « Loco cello », des virtuoses particulièrement créatifs, François Salque au violoncelle, Samuel Strouk, étoile montante du jazz à la guitare auquel se joint la contrebasse de Jérémie ArrangerTantôt élégante et lyrique, tantôt virtuose et incandescente, leur musique célèbre l'union de différentes traditions musicales, du tango au jazz, du répertoire classique aux musiques du monde, des thèmes traditionnels aux musiques actuelles, rythmées par d’étonnantes cascades sonores et autres explosions folkloriques évocatrices qu’ils réinventent ensemble avec une intuition inouïe des croisements.

 

Un évènement nous attend le 12 août à Vallouise, où le violoncelliste Marc Coppey et le pianiste François Dumont  entameront l’intégrale des sonates pour violoncelle et piano de Beethoven qu’ils achèveront le lendemain au festival Violoncelle en folie à Briançon.

 

Le 13 août, à l’église de Vallouise, nous aurons l’honneur d’accueillir le pianiste Adam Laloum. Considéré comme l’un des plus grands talents de sa génération, il a reçu une reconnaissance internationale en remportant en 2009 le 1er Prix du prestigieux concours Clara Haskil.

 

Enfin, le lendemain 14 août, ce sera une clôture en apothéose avec Adam Laloum qui accompagnera le Quatuor Hanson, lauréat de nombreux prix internationaux dont le concours de Genève, pour interpréter le fameux Quintette avec piano de Schumann.

 

A vos agendas !