Et si on sortait les skis de randonnée ?

Mars a sonné, il ne reste plus qu'une petite poignée de jours avant que le printemps ne s'installe vraiment, le coup d'envoi de la saison de ski de randonnée a été donné en début de semaine... Il est grand temps de sortir les peaux de phoque, les lunettes de soleil, la crème solaire et de s'atteler, ski aux pieds à la montée avant de profiter pleinement du terrain de jeu que nous offre le territoire du Pays des Écrins. 

Damien Haxaire, gardien du refuge des Écrins, vous donne les principales idées de sorties pour mars et avril, en fonction des conditions ! 

En Mars

C’est encore le coeur de l’hiver en haute montagne, les accès sont longs et compliqués et les refuges ne sont pas encore gardés, alors on fréquente plutôt les bordures extérieures du massif.

La Blanche : au départ de Puy Aillaud c’est parti pour 1350m de dénivelé d’abord en versant Sud puis plein Est. Itinéraire globalement assez doux avec un passage plus raide en fin d’ascension pour accéder au sommet. C’est un superbe belvédère sur le versant Sud de la chaine Pelvoux-Ailefroide. On peut facilement réduire le dénivelé en prenant un forfait randonneur à la station de Pelvoux.

La Crête de la Seyte : une rando en partie dans la forêt assez bien protéger du vent (attention toutefois à la partie sommitale). Départ du parking du vallon du Fournel pour une rando en Nord qui garde souvent de la neige froide poudreuse. On profitera de cette belle descente en forêt en étant attentif à respecter les zones d’hivernage des tétras-lyres balisés sur le terrain.

En Avril

Nous arrivons dans la période du ski de printemps, des raids en altitude et des nuits en refuge…

L’Ailefroide Orientale : départ d’Ailefroide, on monte le 1er jour au refuge d’hiver du Sélé, idéalement placé dans le vallon du même nom, ce refuge est non gardé, il faut donc prévoir le réchaud et le ravitaillement. Le lendemain, on accède au sommet par un itinéraire glaciaire (prévoir le matériel nécessaire) avec un passage à 40°. Une grande classique.

La Bosse de la Momie : 1200m de dénivelé, au départ du Pré de Mme Carle. On remonte le Glacier Noir puis sa branche de gauche en passant un ressaut raide. On contourne la Bosse de la Momie que l’on rejoint par son versant Sud-Ouest. Une immersion dans le monde des grandes faces Nord.

Traversée des Dômes du Monêtier :

- 1er jour, montée et nuit au refuge du Glacier Blanc.

- 2ème jour montée au col du Monêtier, une courte descente pour contourner le Pic Jean Gauthier et suivant l’enneigement, plusieurs passages possibles pour remonter sur les Dômes.

- Pour la descente, au choix le glacier du Monêtier pour rejoindre le village du même nom, le glacier de Séguret-Foran pour une arrivée à Pelvoux par le lac de l’Eychauda ou pour les amateurs de pente raide par la combe de Riou qui descend directement sur le Pré de Mme Carle. Un voyage en altitude à ne pas manquer. 

Attention, nous vous rappelons qu'il est important de se renseigner sur les conditions météorologiques et sur les risques d'avalanche avant chaque sortie en montagne ! 

De plus, les personnes évoluent dans ces secteurs naturels sous leur propre responsabilité. C'est pourquoi, nous conseillons de faire appel à l'accompagnement des professionnels de la montagne pour s'aventurer dans ces lieux non sécurisés.