Lacs

Les études menées sur les lacs des Hautes-Alpes servent à mieux les préserver, suivre les changements globaux puis mettre les informations en commun, comparer les différents lacs et faire un dénombrement des espèces. Leur protocole est de prélever l’eau, le plancton animal et végétal pour les envoyer dans des laboratoires afin de dénombrer les espèces et de voir les conséquence de l’introduction d’espèces lors des alevinages. Les lacs du Sud et du Nord seront comparés. Leur température sera mesurée, les chercheurs analyseront la concentration d’oxygène, le ph, la conductivité, sa minéralisation ainsi que sa concentration en phosphates, en carbone. Certains poissons seront examinés pour voir le contenu de leur estomac ce qui donnera des informations sur la chaîne alimentaire.

 

Les lacs sont emblématiques dans les Hautes-Alpes et leur écosystème fragile doit être protégé. Les études réalisées sur les lacs confirment la fragilité de leur équilibre... et la nécessité d'une gestion au cas par cas. De plus des microparticules de plastique ont été trouvés dans les lacs d’eau douce en altitude, ce qui est inquiétant. Il y a environ une soixantaine de lacs dans le parc national des Écrins avec en moyenne 5ha de superficie pour 14m de profondeur. En altitude les lacs se dégèlent seulement quelques mois dans l’année, ce qui ne laisse pas beaucoup de possibilité pour qu’il y ai de la diversité biologique. Les poissons dans les lacs alpins sont des poissons introduits. Par exemple, le lac de l’eychauda contient un faible nombre de poissons introduits. Certains petits lacs hébergent des tritons alpestre qui ne supporte pas la concurrence avec les salmonidés. Le lac de l’Eychauda est étudié sur l’impact de surcreusement glaciaire.

 

Le Lac de L’eychauda  

C’est un lac de type glaciaire surplombé du glacier de Séguret Foran qui l’alimente. Il se situe à 2 514 m dans le parc des Écrins. Ce lac ne dégèle que 3 à 4 mois par an. Il se trouve au pied des Grangettes et du dôme Monêtier 3 404 m Pour avoir une superbe vue en hauteur du lac, il faut monter au col des Grangettes à 2 684 m. Au sommet on peut y voir le glacier Séguret Forant. Ce lac est dit oligotrophe : pauvre en nourriture. Le lac de l'Eychauda est directement lié au glacier qui l'alimente et à son recul. ce qui bloque son écoulement est un verrou rocheux granitique. Son eau froide chargée de farine de roche, avec un déficit d’oxygène en hiver est peu propice à la vie. Comme il est à l’ombre de hautes parois, il reste glacé longtemps. Des vestiges de la préhistoire ont été trouvés dans la vallée de l'eychauda.

 

Le Lac Palluel et Faravel des Freissinières 

Ils se situent à 23 minutes à pied l’une de l’autre. Les deux lacs font à peu près la même taille. Ces lacs sont intéressants à venir étudier, on peut par exemple les comparer. Ces lacs ne sont pas encore spécialement suivit par les Parc National des Écrins. Des vestiges préhistoriques ont été trouvés dans le plateau de Faravel.